Notre grand-oncle Marius Alfred Arquier, le frère de notre grand-père, décédé, à l’âge de 21 ans,  à la Royère lors d’une mission de reconnaissance.

Aujourd’hui rendons lui hommage…..

Voici l’extrait des Journaux de guerre, relatant l’historique les faits durant cette mission.

1917 – Octobre - Dans la journée du 27 des reconnaissances sont envoyées dans la direction du Moulin Henri et du pont coupé, avec mission de reconnaître dans quelles conditions on peut traverser le canal de l’Ailette

Ces reconnaissances se heurtent à des détachements ennemis dont elles ne peuvent évaluer la force ; elles combattent faisant subir des pertes à l’ennemi qui, malgré tout tient le bois entre la coudrière et le canal.

Historique des faits

Entre temps, ordre étant donné de préparer un détachement de 6 hommes sous les ordres du Lieutenant Machet pour franchir (de vive force si cela était nécessaire) le canal et faire une reconnaissance sur Chevregny, détaché à la lisière sud de la Cendrière un poste de liaison avec la 87°DP

Ce poste constitue avec le poste envoyé à Moulin Didier une ligne de surveillance avancée.

Il y eu 2 grenadiers de tués dont Arquier Marius et 7 blessés.     

Arquier Marius Dc