Les instants de Sartea

10 août 2016

Atelier Sculptures sur Légumes

2016-08-10 16

Journée de répit avec l'Association d'Aide aux Aidants, au programme Atelier de sculpture sur légumes -animé par l'Art du Temporel, puis repas Mexicain, préparé par un chef cuisinier qui vient de là-bas (ou presque, exactement il vient du Vénézuéla via le Mexique).

2016-08-10 16

Ensuite montage de la composition avec les sculptures faites le matin.

Sans oublier les papotages et les fous rires.....

Bref une " Chouette " journée de laquelle je suis revenue avec ma petite composition. Suis' trop contente !!!!

2016-08-10 16

 

Posté par Sartea à 18:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 juillet 2016

Lectures de l'Eté 2016 - suite

A la suite de la rencontre littéraire avec l’O.C.B. j’ai lu le roman d’Isabelle Autissier : 

« Soudain, seuls »

Présentation de l’Editeur : Un couple de trentenaires partis faire le tour du monde.
Une île déserte, entre la Patagonie et le cap Horn.
Une nature rêvée, sauvage, qui vire au cauchemar.
Un homme et une femme amoureux, qui se retrouvent, soudain, seuls.
Leurs nouveaux compagnons : des manchots, des otaries, des éléphants de mer et des rats.

Soudain seuls


Comment lutter contre la faim et l’épuisement ? Et si on survit, comment revenir chez les hommes ?

Un roman où l’on voyage dans des conditions extrêmes, où l’on frissonne pour ces deux Robinson modernes. Une histoire bouleversante.

 

J’ai aimé : Une histoire prenante, des personnages attachants, la description des difficultés et les sentiments de chacun face à la complexité de la situation, sans patos. Jusqu’au retour à la civilisation.

Bref, un agréable moment de lecture.

Premier livre de cet auteur que je lis, je pense bientôt lire les précédents.

L’auteur : Isabelle Autissier est la première femme à avoir accompli un tour du monde à la voile en solitaire.

Elle est l’auteur de romans, de contes et d’essais, dont KerguelenSeule la mer s’en souviendra, L’amant de Patagonie.

Elle préside la fondation WWF France depuis 2009.

 

Posté par Sartea à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 juillet 2016

Lectures de l'Eté 2016

L’Office Central des Bibliothèques propose des « Rencontres Littéraires » en partenariat avec la bibliothèque de l’Alcazar, tout au long de l’année.

Alcazar Photo

Trois bibliothécaires de l’O.C.B. nous présentent, selon un thème, les livres qu’elles ont aimé ou pas.

Après « Les grandes voix de la littérature américaine féminine », les « Fratries en littérature », une rétrospective des prix Goncourt et autres saveurs, nous est proposé, en juin dernier, « Sous le Soleil », les livres des vacances, avec une douzaine de titres qu’elles nous présentent à tour de rôle.

Suite à ces propositions je me suis concocter ma propre liste de titres, certains issus de celle de l’O.C.B. d’autres sortis de ma propre liste.

Comme je vous le disais dans un autre post, je passe par la bibliothèque pour mes lectures, je viens de terminer ma 3ème lecture.

 J’ai commencé par Voyage en France, mais vu l’épaisseur du tome I, je me suis contentée de lire le chapitre sur Marseille, ce qui ne m’a guère fait voyager puisque j’y vis. Mais c’était un régal de voir ma ville par les yeux de  Stendhal.

Stendhal

Puis, Dominique Loreau avec « Vivre heureux dans un petit espace », lu d’une traite. Comme dans ses autres ouvrages elle nous enjoint à la simplicité, elle ponctue son récit de citations d’auteurs, on y trouve entre autres : Montaigne, Gandhi, Tocqueville, Oscar Wilde, Thoreau et bien d’autres.  Un agréable moment de lecture Zen.

Loreau

Là, je viens de terminer « Soudain, seuls » d’Isabelle Autissier, je vous en parle plus en détail dans mon prochain post….

Ma prochaine lecture sera : Honorine d’Userche d’Isabelle Charrière.

Charrière

A lire dans le cadre du challenge « Femmes de Lettres » proposé par le blog « Les livres de George ».

J’ai aussi ramené de ma visite à l’Alcazar :

- Charlotte de David Foenkinos

- Les brumes de Riverton de Kate Morton

- L’importance de vivre de Yutang LIN

Ma liste en contient d’autres, mais aurai-je le temps de tout lire, lira bien qui lira le dernier.

         Je vous souhaite un bel été !

 

 

27 mars 2016

Que c'est-il passé entre avril 2015 et mars 2016

Durant cette période il y a eu : 

Des travaux d'éguilles

Pochon à linge1

 Deux pochons pour mes Poupettes

2015-07-31 19

Un sac à tarte, enfin pour moi

2015-08-07 13

Une broderie, sur une blouse de travail (sur un dessin de F.)

2015-09-14 10

Une housse de coussin au crochet, une première pour moi et je suis très satisfaite du résultat...

Des Ateliers bijoux

Atelier bijoux

Porte bijoux

                   

 

 

 

 

 

 

 

 

                        De la déco, dans la salle de bain, avec la création de ce cadre porte bijoux et le relooking du tabouret de mon enfance (housse d'assise en tissu éponge rose).

 

 

 

 

 

Des Ateliers floraux

 

2015-07-22 15

Bouquet d'été, lors d'une journée estivale avec A3 (Association d'Aide aux Aidants)

2015-10-23 18

Bouquet d'automne, inspiration personnelle et feuillage cueillit dans la nature

Quelques visites de musées ou d'expositons

2015-05-28 10

20150528_105445

 

 

Visite de la maison natale de Marcel Pagnol, dans le cadre des commémoration des 120 ans de la naissance de l'écrivain

 

 

 

 

 

 

20150724_145727 - Copie

2015-07-24 14

 



 

 

 

 

 

 

Exposition à l'Alcazar sur l'Académie de Marseille

001 - Copie

Musée des Arts Décoratifs, de la Faïence et de la Mode, à Borelly, exposition permanente et Expo Pop-Art, avec entre autre Pinocchio

Le Musée Granet à Aix en Provence et belle balade dans la ville

2015-08-11 15

 

Œuvre de Chuck Close. 

L’aptitude de Close à créer des portraits immédiatement identifiables grâce à cette justaposition de centaines de cellules individuelles est d’autant plus remarquable que l’artiste lui-même est atteint d’une déficience cognitive qui le rend incapable de reconnaître les visages.

C’est ce qui m’a touché devant ce tableau.

 

Les Journées du Patrimoine au Mucem avec la boule rouge de Kurt Perscke.

IMG_1719

Crédit photo N

Des sorties natures

 

Montage blog sorties natures

Dans le désordrele parc Borelly, le jardin botanique et les jardins japonnais et chinois, le jardin du parc Chanot, le Parc Balnéaire du Prado, ballade au bord de l'eau du vallon des Auffes au pont de la Fausse Monnaie, divers sentiers au Domaine de Pichauris, la côte bleu en fin de journée et de nuit, Lourmarin, Apt, la Calanque de Port d'Alon.

Des excursions

20150524_134317

Hérault : lac de Salagou, sortie Familiale

MontgEmbiers sept 2015

Les Embiers : visite et week-end Thalasso..... 

 

U n     A d i e u

 

2015-12-12_10

 

Un Noël sans toi Papa, mais toute la famille réunie avec nos souvenirs........

Montage Adieu blog

 

 

Posté par Sartea à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

09 avril 2015

Tentative de reprise

Beaucoup de mal à tenir ce blog, trop plein de soucis et manque d'énergie à la clé. Pourtant je lis beaucoup, mais pas de temps pour en faire une présentation, je me balade, mais je ne pense plus à prendre de photo, je bricole un peu par-ci par-là mais rien de transcendant à montrer.

Alors aujourd'hui je tente à nouveau avec une petite douceur printaniere que j'ai servi pour Pâques.

Je vous propose une charlotte.

Très simple à réaliser, sans cuisson, à préparer la veille et des ingrédients très très facile à trouver.

Il vous faut surtout un moule type à brioche ou mieux un moule à flan de chez "Tup...w..re"

Un paquet de biscuits à la cuillère, une boîte de fruits au sirop (cette fois j'ai choisi l'ananas, coupé en petits morceaux), et 6 petits suisse, elle peut se faire aussi avec du fromage blanc, mais je trouve plus onctueuse la texture des petits suisse.

Egouttez l'ananas, dans le sirop ainsi récolter tremper rapidement les biscuits et en garnir les paroies du moule, 

ensuite mélanger les petits suisse et les morceaux d'ananas, en gardant quelques tranches pour la déco.

Terminez par une couche de biscuit pour faire le socle.

Fermez le moule à flan avec son couvercle ou si vous utilisez un autre moule posez sur le dessus une assiette.

Placez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir, démouler sur un joli plat et décorer avec le reste de fruits au sirop

Et comme nous étions Dimanche de Pâques quelques petits poussins sont venus parfaire la déco.

Je vous souhaite un bon appétit

 

2015-04-05 16

 

Posté par Sartea à 19:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 octobre 2014

Poussera ? poussera pas...

L'automne, aussi, est une saison agréable pour jardiner sur mon petit balcon et le préparer à passer l'hiver.

Je me suis essayée à bouturer mon Chlorophytum, avec réussite, reste plus qu'à attendre qu'il grandisse.

Dans un grand pot, que j’appelle « le sous-bois » (car c’est un coin très ombragé), j’avais planté au pied d’un Pileostegia viburnoide, une Hellébore qui végète. Elle fait quelques pousses de feuilles puis jaunie. Alors je fais une dernière tentative pour la sauver.

2014-10-11 12

Au premier plan : les deux pousses placées dans un contenant en fer blanc rempli de galets attendront patiemment le moment du rempotage.

En arrière-plan, sur le meuble, (ce coin est en attente de finition :  lazurer le meuble et avoir un coup de coeur pour un cache pot digne de troner là) un début de potée, avec un lierre panaché, un mini cyclamen et d’autres boutures : dont un begonia et une plante dont j’ignore tout qui est venue là ?… (non visibles sur la photo).

Puis après un peu de toilette automnale, supprimer quelques fleurs et feuilles fanées, il me restera à planter les bulbes de printemps et remiser les coussins pour l’hiver.

Quel bonheur de profiter encore un peu de mon coin de verdure.

Posté par Sartea à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2014

Chronique familiale

Je sais que ne je suis pas très présente sur ce blog, pas assez d'énergie depuis quelques temps pour "Coutricrocheter" et autres loisirs créatifs.

Mais ce qui me vide vraiment la tête, c'est mes recherches généalogiques.

Alors j'ai décidé de créer un nouveau blog sur ce thème, comme le préconise les auteurs de ce type de blogs.

M'y tiendrai-je ? l'avenir le dira !

Pour me suivre dans cette chronique familiale : Clic sur le widget " L'Eguilles au fil du temps" dans la colonne de droite.

Arquier Bigophonique

A bientôt j'espère.

Posté par Sartea à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2014

Instant au petit matin

Depuis ma fenêtre : Je vois le soleil se lever, sur la façade de l’immeuble d’en face.

Mon petit

 Je pense : que j’aimerai bien déménager pour me rapprocher des enfants.

 Je suis pleine de gratitude : pour les enfants et petits enfants que la vie m’a apporter.

 Dans la cuisine : Les crudités sont préparées pour n’avoir plus qu’à servir.

 Je suis entrain de créer : l’arbre généalogique de ma famille.

 J’ai commencé de lire : Les roses de Somerset, de Leila Meacham.

Dans ce livre haletant, écrit comme on filme une série TV, Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas familiales pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.

 

Dans ce livre haletant, écrit comme on filme une série TV, Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas familiales pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.
Read more at http://editionscharleston.fr/roses-somerset-leila-meacham/#F3xCl5ROzqBIZRSr.99

 

 

Dans ce livre haletant, écrit comme on filme une série TV, Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas familiales pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.
Read more at http://editionscharleston.fr/roses-somerset-leila-meacham/#F3xCl5ROzqBIZRSr.99
Dans ce livre haletant, écrit comme on filme une série TV, Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas familiales pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.
Read more at http://editionscharleston.fr/roses-somerset-leila-meacham/#F3xCl5ROzqBIZRSr.99
Dans ce livre haletant, écrit comme on filme une série TV, Leila Meacham renoue avec les codes des grandes sagas familiales pour mieux les réinventer. Traduit dans vingt-cinq pays, ce roman d’amour et de sacrifice a déjà conquis les lectrices du monde entier.
Read more at http://editionscharleston.fr/roses-somerset-leila-meacham/#F3xCl5ROzqBIZRSr.99

 Je vais faire :

Prendre une douche, et préparer le repas que j’apporterai et partagerai ensuite chez mon père puis faire quelques courses.

 Je porte :

Une tenue maison, un long t-shirt rouge en coton sur un leggin noir avec une veste en polaire noir

 J’espère :

Garder le moral et avoir du temps pour moi, malgré mes diverses obligations et engagements.

 J’entends : Le calme du petit matin.

 Autour de la maison :

Des immeubles, encore des immeubles et mon petit  "jardin" qui évolut.

Quelques projets pour le reste de la semaine :

Une sortie avec les aidants.

M’occuper de mon père.

Prendre quelques rendez-vous.

 Une chose que j’aime faire : Lire et me balader dans la nature ou dans un parc.

 Une photo à partager avec vous :

Carl Larsson - Flower Window

 

Je vous souhaite une agréable journée

 

Posté par Sartea à 07:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 janvier 2014

Portrait d'un Poilu (2ème partie)

Marius fut inscrit sous le registre matricule n°1778, classe 1916.

Grace à cette fiche je sais qu’il mesurait 1,56 m et qu’il était domicilié chez ses parents au 26 Boulevard Nicolas à Marseille et qu’il exerçait la profession de journalier.

Marius est mobilisé et part pour l’enfer des tranchées de l’est de la France (Chemin des Dames) le 13 août 1916, comme simple soldat au 3ème Régiment d’infanterie.

Puis il passe au 112° Régiment d’Infanterie le 3 Janvier 1917,

et enfin au 220° Régiment d’Infanterie le 20 Avril 1917.

J'ai retrouvé les journaux des unités du 220° Rgent d’Infrie ; correspondent à son parcours :

Je vous en avais parlé une première fois

1916 Bataille de Verdun

Reprise des Forts de Douaumont et de Vaux : Vaux-Chapître (sept.)

1917 La Malmaison (fin oct.) : Filain, Ostel

Le Régiment est dissout en déc. 1917, une partie des soldats passe au 288° RI

         "Les Allemands occupent Filain du mois de septembre 1914 au 25 octobre 1917. Le village se trouve alors en seconde ligne allemande entre avril et octobre 1917.

         Des combats très violents le détruisent en partie entre le 23 et le 27 octobre 1917 au cours de la bataille de la Malmaison"

Sources : Dictionnaire Chemin des Dames

Le 27 Octobre 1917, Marius Alfred Arquier meurt pour la France à La Royère dans l’Aisne.

Tué par l’ennemi.

Il sera inhumé dans la nécropole de Soupir.

Cimetière militaire français du département de l’Aisne

dans la Tombe individuelle n° : 1213.

Sources : Mémorial du Chemin des Dames

Arquier Marius sépulture soupir

Photo prise en juillet 2004, par mon Frère, lors d'un voyage généalogique

Posté par Sartea à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Portrait d'un poilu

Avec le centenaire de la  guerre de 14-18, comment ne pas commencer par cette recherche qui fût une des premières.

Quelle émotion lorsque  j'ai ouvert le livret de famille de mes arrières grands-parents, je ne savais rien d'eux, sauf qu'ils avaient eu 3 enfants. Du moins, c'est ce que je croyais jusqu'à ce jour de 1997, ou je découvris la photo de ce militaire qui fut mon grand-oncle.

 

Arquier Marius uniforme

 

Outre mon grand-père, François et ses deux sœurs Rose et Augustine, il y eut un frère ainé 

Marius

Le questionnement s'impose, pourquoi ce silence...? Question qui reste sans réponse.

Ce sera une de mes premières recherches. Me voilà partie à la  recherche de son acte de naissance, je le trouve assez facilement mais pas de mention de décès en marge.

Mon grand-oncle, Marius Arquier, naquit le 6 juillet 1896 à Marseille. Ses parents Alfred (âgé de 27 ans, cocher) et Adèle (âgée de 23 ans, journalière), non mariés à sa naissance, légitimeront cet enfant par leur mariage, deux ans et demis plus tard, le 14 janvier 1899.

Toujours en questionnement, qu'est-il devenu ? A cette période j'attendais les vacances pour visiter les archives,  il faut une bonne dose de patience, qualité indispensable si l'on veut entreprendre ce type de recherche.

Enfin je peux me rendre aux archives départementales et rechercher son registre matricule.

Difficile la première fois lorsqu'on ne connait pas encore tous les rouages des archives.

Demander ? A Qui ? Quoi ? Où ? Comment ?

Ensuite passer en revue les registres... puis on trouve ! Et on oublie toutes les difficultés rencontrées !

Malheureusement  je ne peux faire qu’un portrait succinct de ce personnage, à la vie trop courte. Les anciens ayant disparus et les documents en ma possession, acte de naissance, registre matricule et deux photos en uniforme, ne me permettent pas de mieux le connaître.

Mais j’aimerais permettre qu’il échappe provisoirement à l’oubli.

Il est mort pour la France le 27 octobre 1917 au chemin des Dames, à la Royère dans l’Aisne, à l'âge de 21 ans et trois mois, comme beaucoup d'autres jeunes.

Arquier Marius Dc

 à suivre...

Posté par Sartea à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,